Ma rencontre avec Nelson Mandela

J'ai eu le privilège et l'honneur de l'avoir rencontrer ... et de discuter avec lui.
Ça remonte au 4 septembre 2000, dans son pays, à Johannesburg.
Je me suis rendu dans ce pays "arc-en-ciel" pour participer au concours des meilleurs tubes de l´année 1999. Il y avait plus d'une quarantaine d´artistes, venus de toute l'Afrique pour convoiter le titre du meilleur artiste Africain.
Mandela était là pour faire le discours d'ouverture et moi pour chanter la première chanson du festival.
Dans les coulisses, je suis allé le voir pour le saluer. Après l'avoir embrassé, il me demande de quelle origine je suis ? Algérienne, avais-je répondu. Il sourit et tend ses deux bras vers le ciel, les points serrés, et crie « Vive l'Algérie, le peuple algérien est un peuple digne et révolutionnaire » conclura t-il. Je le prends alors dans une étreinte chaleureuse, comme un proche, et je l'embrasse avec une émotion indescriptible. C'est un moment unique dans ma vie.
Quand j'ai appris sa mort j'ai eu mal, vraiment mal.

Ces présidents qui bouleversent leurs agendas pour se rendre à ses funérailles, ces centaines de milliers d'anonymes qui se bousculent pour lui rendre un dernier hommage est la preuve vivante que cet homme n'est pas comme les autres.
Il a marqué son histoire et celle de toute la planète.
Il rentre désormais au panthéon de l'éternité.
Que dieu ait son âme et l'âme de tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour que les autres vivent dans le bien.

Takfarinas